Par une belle (et chaude) journée de juillet, nous nous sommes rendus à l’invitation de 1% For The Planet dans le très sympathique cadre du bois de Boulogne près de Paris, dans les locaux où se côtoient le WWF et la fondation Good Planet. Après avoir à plusieurs reprises parlé de l’actualité du travail peu commun de 1% FTP, nous étions ravis d’assister à cette journée … et de rencontrer son initiateur, l’emblématique Yvon Chouinard.

Un monde de 1 et de 0.

Tout tournait autour de ces 2 chiffres.

100, comme le nombre d’entreprises françaises qui ont rejoint le programme 1% for the planet.

1, comme le pourcentage de leur chiffre d’affaire que ces entreprises se sont engagées à reverser des associations de protection de l’environnement.

200, comme le nombre d’associations en France qui bénéficient de ces soutiens financiers.

Bon, dans le monde ce sont déjà 1471 entreprises qui ont rejoint l’alliance initiée par le fondateur de Patagonia, Yvon Chouinard, mais nul doute que l’arrivée en France d’une équipe dédiée saura convaincre de nouvelles sociétés.

En ce 4 juillet, les américains de 1% FTP auront donc « séché » leur traditionnelle fête nationale, pour partager avec les français un buffet éthique ; comme nous le disait en introduction Melody, vice-Presidente de 1%FTP « ça change des hots-dogs, barbecues et bières » !

Le pouvoir des idées et les valeurs du militantisme.

Terry Kellogg, le patron exécutif de l’alliance, intervient ensuite pour nous présenter leurs « ambitions » pour la France et ce qui les motivent au jour le jour dans le projet 1% FTP. L’élément à retenir dans son discours et dans sa vision de l’environnement … c’est le pouvoir des idées.

1% FTP est née d’une idée toute simple : les entreprises ont un impact environnemental, elles  ont des responsabilités, elles doivent assumer et jouer un rôle plus global dans la société, en reversant par exemple une partie de leur CA. « ça ne marchera jamais ! ».

Et pourtant, le pouvoir des idées, si cher à Mr Kellogg, à fait mouche et cette petite alliance créé par Patagonia peut se vanter d’avoir redistribué depuis sa création près de 40 millions de $ en espèces et en nature à des associations environnementales américaines et internationales menant des actions militantes sur le terrain, rien que ça.

Terry insiste sur ces deux idées fondatrices : « Ce sont les activistes qui ont vraiment fait changer les choses. Le vrai mouvement vient d’eux, toujours. »

« Le pouvoir des idées est primordial. Voilà comment est née le mouvement 1% … d’une simple idée. »

Puis vient le tour d’Yvon Chouinard, le fondateur de Patagonia, dont les apparitions médiatiques sont plus que rares ; et il rentre dans le vif du sujet. « 1% n’est pas un acte de charité. C’est le coût d’une entreprise. 1 tout petit % est tout simplement un petit loyer pour avoir le droit d’exercer son activité. »

Mr Chouinard nous avoue être tour à tour optimiste puis pessimiste, mais jamais il ne perd sa foi en l’homme, qui peut faire changer les choses avec ses idées. « Nous devons réaliser que nous sommes la racine de nos propres problèmes. C’est donc à nous qu’il revient de trouver les solutions. »

Nul doute que ces discours inspirants mais réalistes sauront séduire les patrons français « eco-sensibles ». En guise d’ambassadeurs, étaient présents des chefs d’entreprises membres de 1% FTP comme Léa Nature ou Ximox. Côté associations, Colibris est venu nous faire part de son intéressante expérience d’association militante qui vit, entre autre, des donations entreprises via le programme 1% FTP.

Pour finir, voici une belle trilogie de questions que les représentants ont l’habitude de poser aux patrons qu’ils rencontrent … et qui peut facilement s’appliquer à tout le monde :

  • à quoi sert ce que je fais ?
  • Quel impact mon activité a t-elle sur la nature ?
  • Quel impact mon activité à t-elle sur les humains ?

Pour rejoindre 1% FTP : http://www.onepercentfortheplanet.org/fr/ et voici un excellent film pour découvrir en images l’histoire de ce mouvement :