Une étude venue d'une université californienne révèle un chiffre inquiétant : au cours des 40 dernières années, la concentration de déchets microplastiques a été multipliée par 100 dans le Pacifique Nord. Ces déchets qui se concentrent dans des gyres océaniques offrent un terreau favorable au développement d'une espèce d'araignée d'eau, qui, si elle prolifère suffisamment, représenterait une vraie menace pour le zooplancton et les oeufs de poissons. Bref, en plus de la pollution, cette concentration de plastique pourrait bien chambouler l'équilibre naturel des océans.