Les Japonais ne sont pas près d'oublier la catastrophe de Fukushima. Il y a 16 mois, un tremblement de terre provoquait un tsunami, qui engendre alors d'irréparables dommages sur la centrale nucléaire de Fukushima, produisant la catastrophe nucléaire la plus importante depuis Tchernobyl en 1986. Depuis, le Japon a lancé un vaste programme de contrôle de ses réacteurs, les arrêtant un à un, jusqu'à se retrouver il y a quelques semaines, sans aucun réacteur en fonctionnement sur son sol. Si un seul a à ce jour été remis en service, d'autres devraient être rallumés les uns après les autres dans les mois à venir. Pour pousser leurs dirigeants à une sortie du nucléaire, une manifestation a réuni aujourd'hui (avec le décalage horaire) quelques 170 000 manifestants dans le centre de Tokyo. Une jolie mobilisation. Suffisante pour sortir de l'atome et favoriser les énergies renouvelables ? L'avenir nous le dira.