Un succès d’ores et déjà annoncé

Des "Journée mondiale de…", "Semaine de…", ou "Année de…", il y a en a tout le temps ou presque. Décrétées par des organisations professionnelles ou plus officielles, elles envahissent notre calendrier. Tenez, par exemple, aujourd'hui 20 octobre 2010, alors que l'année de la biodiversité de l'ONU touche à sa fin, nous fêtons la journée internationale des cuisiniers ainsi que la journée mondiale de l'ostéoporose (véridique).

2010 Année de la biodiversité, donc. , alors même que l’année n’est pas encore finie. On ne compte plus les associations, organisations, collectivités territoriales qui y sont allées de leur initiative locale pour sensibiliser leurs publics au sujet de la biodiversité, pour leur faire découvrir ou comprendre le besoin de la diversité des espèces, animales comme végétales. En 2010, il fallait avoir des oeillères pour ne pas avoir entendu parler de la biodiversité, et ça, c’est plutôt un signe de réussite.

logo_annee_des_forets Et pour 2011 ? Pour 2011, l'ONU nous prépare l'année internationale des forêts. Indispensables au maintien de la vie sur Terre (l'Amazonie, "poumon vert" de la planète), elles représentent autant un pôle d'activité important qu'un refuge à protéger. Les forêts recouvrent environ un tiers de la surface des continents, mais les chiffres de leur disparition demeurent inquiétants puisque selon l'UNESCO, ce sont 78% des forêts vierges qui ont disparu au cours des 8000 dernières années. Et même si les forêts tropicales ne représentent que 7% de la surface du globe, elles abritent 50% de la biodiversité mondiale. A protéger de toute urgence.

Quant à l'activité humaine qui découle des forêts, le bois est une formidable matière première, utilisée absolument partout sur la planète. Une réglementation commence à voir le jour, certaines essences sont protégées, d'immenses surfaces sont "gérées durablement" où les prélèvements qui y sont faits sont censés ne pas porter atteinte à leur intégrité (les labels FSC et PEFC en sont deux beaux exemples). Une façon raisonnable d'exploiter les espaces forestiers, qui devrait se développer dans les années à venir.

Encore deux mois à attendre...