brosse a dent ecologique bogobrush

Regardez bien votre brosse à dents. Le manche est en plastique. Sur le manche, des parties anti-dérapantes, en plastique également. Quant aux poils de la brosse, ils sont en nylon. Bref, cet objet du quotidien est une ode à l'industrie pétrochimique. D'ailleurs, si l'on suit les recommandations des professionnels de la santé dentaire, nous devrions tous nous brosser les dents après chaque repas. Et notre brosse à dent devrait être remplacée chaque trimestre. Le calcul est vite fait : dans l'idéal, il nous faudrait 4 brosses à dents par an. Or, nous ne nous brossons les dents que 1,4 fois par jour en moyenne, et ne changeons notre brosse à dents que deux fois par an. Le marché français reste donc relativement sous-développé.

Mais s'il venait demain à croître, il faudrait trouver une solution aux centaines de millions de brosses qui finiraient chaque année dans nos poubelles. Car de par leur composition, celles-ci constituent des déchets que l'industrie du recyclage ne sait pas traiter. Pourtant, des solutions existent, non pas du côté des recycleurs, mais de celui des fabricants de brosses à dents. BogoBrush en est une tout à fait remarquable, puisqu'on parle là d'une brosse entièrement biodégradable. Ses poils sont en nylon d'origine végétale. Quant au corps de l'objet, il est en bambou. Cette plante à la croissance ultra rapide ne nécessite que très peu d'eau et aucun pesticide, et présente l'empreinte écologique la plus faible parmi les matériaux naturels.

John et Heather, deux frères et soeurs, sont à l'initiative du projet. Et c'est peu dire qu'ils savent de quoi ils parlent car bien que designer et avocate, ils sont issus d'une famille de dentistes qui les a très tôt alertés sur les besoins d'une bonne hygiène dentaire. Eux sont sensibles à l'écologie, et c'est en mixant ces deux centres d'intérêt qu'est née BogoBrush. Mais en plus de sa conscience environnementale, BogoBrush possède une portée sociale puisque, pour chaque exemplaire vendu, une brosse à dents sera offerte à des organisations de charité qui aident les quelques 80 millions d'Américains qui n'ont pas les moyens de prendre soin de leurs dents. Car oui, le produit est pour l'instant exclusivement américain, et si les pré-ventes ont déjà commencé, il ne sera officiellement distribué qu'à partir du mois de mars 2013.

Si elle rencontre son public, pourquoi ne pas imaginer la BogoBrush débarquer en France dans un proche avenir ?