Un office des morts a eu lieu cette nuit à Kiev, à l'heure précise de l'explosion du réacteur de la centrale il y a 25 ans. Les présidents ukrainien et russe ont participé à une cérémonie commémorative à Tchernobyl. Une occasion aussi de rappeler que l'Ukraine a besoin du soutien financier de la communauté internationale pour remplacer la chape de béton qui n'isole pas correctement la centrale accidentée.

Au Japon, les autorités tiennent à préciser que les fuites radioactives de Fukushima sont dix fois moins importantes que celles de Tchernobyl, et que les conséquences ne sont pas aussi dramatiques. On notera cependant, pour prendre un peu de recul, que les conséquences environnementales et sanitaires de la catastrophe de Tchernobyl font encore débat, alors qu'elles avaient été largement minimisées pendant de nombreuses années.

Dans le monde entier, les populations manifestent leur refus de l'énergie nucléaire et leur volonté de développer les énergies renouvelables. En Allemagne, où l’opposition au nucléaire est très forte à cause du débat sur la centrale de Fessenheim, ce sont en tout des dizaines de milliers de personnes qui ont manifesté le 25 avril 2011.