Pour la deuxième année consécutive, Greenpeace propose son festival du film. Quinze films qu'il est possible de visionner gratuitement pendant deux semaines et qui n'attendent que vos votes pour se voir remettre le prix du Public à la fin de la manifestation.

Aujourd'hui, et pour les deux prochaines semaines, Greenpeace organise son second festival du film. Durant cette période, pas moins de 15 documentaires traitant chacun d'une problématique environnementale, sont en libre accès sur le site de l'événement. Il reviendra ensuite aux internautes d'en distinguer deux d'entre eux : celui qui aura été le plus visionné recevra le prix coup de cœur ; quant au prix du Public, il récompensera celui qui aura reçu le plus de votes de la part des jurés d'un jour.

Pour la première édition de l'an dernier, le jury se composait de pas moins de 180 000 personnes qui avaient pris un peu de leur temps pour participer au festival, et les organisateurs en espèrent au moins autant en 2019. Pour cela, ils ont concocté une sélection aux petits oignons : problématique du nucléaire, alimentation, braconnage, OGM, pollution, énergies renouvelables, changement climatique... Chaque juré potentiel, derrière son écran, devrait pouvoir trouver son bonheur tant les thèmes abordés sont variés.

Alors que nous avons visionné une bonne moitié des films en compétition, deux œuvres sortent du lot, d'après des critères de jugement 100% subjectifs :

  • "Australie, accro au charbon", qui met en lumière de manière absurde, à l'image de l'île-continent, la vaste hypocrisie d'Etats tiraillés entre urgence écologique et impératifs économiques.
  • "Le champ des possibles"; passionnante réflexion sur le métier de paysan. Autrefois proches de la terre, les agriculteurs ont massivement adopté des technique d'agriculture intensive, qui abîment les sols et diminuent leur qualité de vie. Après des années d'errance, nombreux sont ceux qui reviennent à des méthodes de culture plus durables, loin des méga-engins agricoles et des raz-de-marée de pesticides et d'engrais pulvérisés sur le pas de leur porte.

Pour vous faire votre propre idée, rendez-vous dès à présent sur www.greenpeacefilmfestival.org

Ici, pas de paparrazzi, de tapis rouge ou de jury prestigieux, mais des films qui comptent (vraiment).

Photo : www.greenpeacefilmfestival.org