Neuf ans plus tard, en 1976, c'est une double marée noire que doit affronter la Bretagne. Au mois de mars, le pétrolier libérien Olympic Bravery se brise sur les rochers d'Ouessant. 1200 tonnes de fioul déversées. Et au mois d'octobre, cette fois-ci au large de l'île de Sein, c'est le Boehlen, pétrolier est-allemand, qui coule et répand 7000 tonnes de brut dans l'océan. L'occasion de placer un bien mauvais jeu de mots : 1978, année noire.