1979 : toujours au large d'Ouessant, toujours un pétrolier libérien. Cette fois-ci, c'est le Gino qui sombre après avoir percuté en pleine mer le Team Castor, un autre pétrolier.  41 000 tonnes d'or noir échappées des cuves. Parenthèse : pour comprendre pourquoi les pétroliers sont immatriculés au Liberia, nous vous renvoyons vers l'article Wikipedia "Pavillon de complaisance", très très instructif.