Une ONG britannique publie une vidéo marquante visant à lutter contre l’abattage des éléphant et le commerce de l’ivoire. Âmes sensibles, s’abstenir.

Le saviez-vous ? Le commerce de l’ivoire est toujours légal en Europe. Alors que les éléphants disparaissent petit à petit et que le massacre de cet animal soulève régulièrement l’indignation de la planète entière (souvenons-nous du roi Juan Carlos, alors président d’honneur du WWF espagnol, posant fièrement à côté de la dépouille de l’éléphant qu’il venait d’abattre), la législation européenne permet aux trafiquants d’or blanc de poursuivre leur petit commerce. En effet, l’Union autorise sur son territoire le commerce d’ivoire, à condition que celui-ci soit reconnu comme étant une antiquité. Or, l’ONG Avaaz en est persuadée : la majorité de l’ivoire vendu sur le vieux continent est en fait issu d’un braconnage bien contemporain qui tue 20 000 éléphants par an.

Consciente de l’enjeu, la Chine a interdit la vente et l’achat d’ivoire sur son territoire en 2016. L’Europe prendra peut-être le même chemin après que 30 pays africains lui ont demandé de prendre des mesures similaires, lors d’un sommet commun au Botswana, il y a quelques semaines, sur la protection des pachydermes. Et attendant, comment éveiller les consciences des populations à ce sujet ?

Pour l’ONG britannique « Stop ivory » (« Stop à l’ivoire » en VF), la réponse semble claire : il faut aborder le sujet crûment. C’est ce qu’elle s’est efforcée de faire dans son dernier spot de campagne ayant pour cadre une de ces salles des ventes où sont échangées les antiquités supposées. Des acheteurs se battent à coups de dizaines de milliers de pounds pour acquérir une sculpture en ivoire, sous la présidence d’un commissaire priseur. Les enchères montent, montent, montent jusqu’à ce que le marteau du commissaire s’abatte sur le pupitre pour signifier la conclusion de la vente. Une détonation de fusil survient alors, éclaboussant l’assemblée du sang d’un éléphant que l’on découvre agonisant à côté d’une de ses défenses richement sculptée.

Le slogan s’affiche alors, implacable : « Tant que l’ivoire est vendu, des éléphants sont tués ».

Une vidéo à déconseiller aux âmes sensibles.

Photo : Capture d’écran YouTube