Comme chaque année, le WWF propose aux citoyens du monde entier d'éteindre une heure leurs lumières à l'occasion de Earth Hour, et d'afficher ainsi leur soutien à la cause environnementale.

Au rayon des marronniers de l'actualité environnementale, Earth Hour se pose là. Pourtant, faire la promotion de l'événement semble chaque année toujours plus important. 2017 ne dérogera donc pas à la règle et c'est ainsi que, ce samedi 25 mars dès 20h30, le WWF et toutes ses antennes locales encourageront les citoyens de par le monde à éteindre leurs lumières pendant une heure, pour attirer l'attention sur l'urgence qu'il y a à enrayer le réchauffement climatique.

Il y a 10 ans, l'opération Earth Hour voyait le jour à Sydney, sous l'impulsion de la branche australienne de l'ONG au panda. Un an plus tard, ce sont 35 pays qui choisissaient d'éteindre les lumières durant une heure un soir de mars. Le mouvement a poursuivi son expansion de façon spectaculaire pour, lors de l'édition 2016, mobiliser des millions de citoyens répartis dans 7000 villes partenaires et 178 pays. Une édition record qui aura vu 1,23 millions d'actions individuelles pour lutter contre le réchauffement climatiques, et l'extinction symbolique de 400 monuments emblématiques (de l'opéra de Sydney à la Tour Eiffel en passant par Big Ben) partout sur la planète. Quant aux hashtags lancés par le WWF pour diffuser l'événement sur les réseaux sociaux, ils ont été vus pas moins de 2,5 milliards de fois.

Pour cette édition, le WWF France a vraisemblablement choisi de jouer la carte des réseaux sociaux et de la viralité pour propager son message : l'organisation de protection de la nature s'est en effet choisie une mascotte, Jeff le paresseux (un animal en voie de disparition, revenu en grâce via l'une des meilleures scènes du "Zootopia" de Disney sorti en 2016), et a profité de la coïncidence du calendrier 2017. Cette année, Earth Hour tombe le même jour que la journée mondiale de la procrastination. L'occasion était trop belle pour ne pas marteler le message : pourquoi remettre à demain les grandes décisions environnementales que l'on peut prendre dès aujourd'hui ?

Notez-le dès maintenant dans votre agenda : ce samedi, c'est soirée chandelles.

Photos : Page Facebook du WWF