La multinationale Coca Cola innove et imagine travailler à la réduction de ses déchets en en transformant certains en casques de réalité virtuelle. Et pourquoi pas ?

Selon les propres chiffres de la marque, chaque jour, ce sont 1,9 milliards de Coca-Cola (tous formats confondus) qui sont bus dans le monde. Autant dire que l’entreprise se porte plutôt bien, mais qu’elle est aussi quotidiennement à l’origine d’une formidable masse de déchets malheureusement impossible à évaluer, entre les bouteilles plastique, les canettes, gobelets et autres bouteilles en verre. C’est peut-être justement pour trouver une solution aux déchets qu’elle produit que Coca Cola a imaginé, pour certains d’entre eux, une seconde vie plus qu’originale, teintée d'upcycling.

Les emballages en carton de certains packagings pourraient bientôt être légèrement modifiés, pré-pliés et pré-découpés : il suffirait alors au consommateur d’une poignée de secondes pour transformer l’emballage de son soda préféré en… casque de réalité virtuelle ! Cela concernerait les packs de 12 canettes de 33cL et ceux de 2 bouteilles de 50cL : après quelques savants pliages, il suffirait alors à l'utilisateur d'insérer son smartphone dans sa petite maquette pour profiter de vidéos immersives à 360°. Avec ce projet, Coca Cola espère bien surfer sur l'incroyable succès du Google Cardboard, basé exactement sur le même principe, et qui s'est déjà écoulé à 5 millions d'exemplaires depuis son lancement. Avec cependant une puissance de frappe bien différente, puisque quelques semaines suffiraient à la firme rouge et blanche pour prendre place dans des centaines de millions de foyers de par le monde.

L'initiative, toujours à l'état de projet, semble avoir émergé simultanément chez une autre "World Company", elle aussi à l'origine d'immenses volumes de déchets auxquels elle semble décidée à s'attaquer (en même temps qu’elle s’offre un bon coup de communication) : McDonald's Suède a en effet récemment lancé une édition spéciale et limitée de ses Happy Meals, dont les boîtes en carton peuvent également se convertir en « Happy Goggles ».

Et si la réduction des déchets passait (aussi) par ce genre de gadgétisation de nos rebuts ?

Photo : MikeMozart/Flickr/CC