Un jeune homme entend alerter l'opinion sur le gaspillage alimentaire en traversant l'Atlantique en pédalo. Rien que ça.

Alerter sur le gaspillage alimentaire tout en réalisant un exploit sportif, voilà la drôle de combinaison que va tenter Baptiste Dubanchet à compter du 6 janvier prochain, en s'élançant de Paris à vélo pour atteindre la côte Atlantique et, de là, rallier New-York... en pédalo ! Le rapport avec le gaspillage alimentaire ? Durant tout son périple, le jeune homme de 28 ans se nourrira exclusivement de produits dont la date limite d'utilisation optimale (DLUO) est dépassée. Celle-ci concerne les produits d'épicerie sèche (céréales, pâtes, café, riz, etc...) qui, s'ils sont conservés dans un endroit sec et obscur, peuvent êtres gardés de longues années après échéance de leur DLUO.

Dans son panier d'aventurier, on trouvera du riz dont la limite d'utilisation optimale datait de 2011, des lentilles prétendument moins bonnes depuis 2008 et, plus fort encore, du miel vieux de 40 ans ! A bord de son pédalo, Baptiste embarquera également des fruits et légumes frais sur le point d'être jetés : lyophilisés (expurgés de l'eau qu'ils contiennent), leur conservation sera sans doute plus aisée. Un moyen peut-être pour la grande distribution ou les géants de l'agroalimentaire (qui pourront, s'ils le souhaitent, obtenir les résultats des tests menés par Baptiste Dubanchet) d'offrir une seconde vie à tous leurs invendus.

Rappelons à celles et ceux qui seraient tentés de prendre cette transatlantique pas comme les autres à la légère, que le gaspillage alimentaire est un véritable fléau en France (où l'on jette 10 millions de tonnes de nourriture par an) et dans le monde (1,3 milliards de tonnes de biens alimentaires mis à la poubelle chaque année, soit un tiers de tout ce qui est produit). Mieux gérée, la nourriture gaspillée pourrait largement couvrir les besoins alimentaires des 870 millions de mal-nourris partout sur la planète. Si la forme du combat que mène Baptiste Dubanchet peut prêter à sourire, le fond lui, est on ne peut plus sérieux.

Pour le soutenir et l'aider à financer son périple, n'hésitez pas à lui donner un coup de main sur www.helloasso.fr, le jeune homme y a lancé une campagne de financement participatif : 4000€ sur 10 000 nécessaires ont déjà été collectés, et la cagnotte est encore ouverte pour 21 jours.

Allez Baptiste !

Photo : Capture d'écran Youtube de la vidéo de présentation du projet