Aux Pays-Bas, une marque récupère l’eau de pluie pour brasser ses bières.

La solution pour sauver la planète ne risque pas de tomber du ciel. En est-on vraiment sûr ?

Les Hollandais ont beau être les troisièmes exportateurs européens de bière (14,14 millions d'hectolitres au dernier pointage fin 2018), avec 87 litres de boisson au houblon consommée par an et par habitant, ils restent une bande de rigolos en comparaison des 138 litres annuels bus par un habitant de la République Tchèque.

La bière reste cependant une boisson traditionnelle au pays de Van Gogh qui abrite Heineken, l'un des leaders mondiaux du secteur. Mais aux Pays-Bas comme partout, de petits brasseurs indépendants cherchent à tirer leur épingle du jeu en produisant des boissons qui misent sur l'originalité (souvenons-nous à ce titre de la bière mancunienne produite à partir de déchets de céréales de l'usine Kellogg's voisine) : dernier exemple en date, la RainBeer.

Si vous avez quelques notions d'anglais, vous avez déjà compris le concept, à savoir utiliser des eaux de pluie comme ingrédient majeur de la boisson. Pour arriver à ses fins et récupérer suffisamment d'eau, la marque s'est rapprochée de l'Université des sciences appliquées d'Amsterdam qui a installé deux citernes de récupération des eaux de pluie sur les toits du campus : des milliers de litres d’eau qui seront récupérés, passés au filtre du charbon actif et des UV pour être purifiés, puis utilisés par un brasseur local chargé de la conception de la nouvelle-née de chez RainBeer.

Au-delà du concept amusant de leur assortiment déjà riche de 5 boissons houblonnées produites par autant de micro-brasseurs, RainBeer compte sur ses produits pour servir d’accroche à une discussion sur le développement durable : via son site internet, elle incite le plus sérieusement du monde ses aficionados à évoquer les changements climatiques, les effets positifs qu’ils pourraient avoir sur la ville, et les éventuelles solutions que chacun peut apporter à son modeste niveau.

Et si la bière de pluie sauvait le monde du désastre climatique annoncé ?

Photos : Page Facebook de Rainbeer

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.