Le Real Madrid et le Bayern Munich ont porté, ce week-end, des maillots spéciaux confectionnés à partir de déchets océaniques recyclés. Bientôt une habitude ?

Parley est un organisation de protection des océans. Fondée en 2013, elle tâche de rassembler autour d’elle de nombreux corps de métiers de la société civile (des journalistes aux artistes, en passant par les architectes ou les scientifiques) pour imaginer et mettre en oeuvre de nouveaux modèles économiques, respectueux des océans et de la vie qu’ils abritent.

La dernière lubie de Parley : faire prendre conscience au plus grand nombre que nos océans sont en passe de devenir de vulgaires poubelles, débordant de 300 millions de tonnes de déchets de plastique. Pour parvenir à ses fins, l’organisation s’est associée avec Adidas, et les deux entités ont choisi le football, sport universel par excellence, pour éveiller les consciences. Deux clubs sous le giron de l’équipementier allemand, parmi les plus prestigieux de la planète, le Real Madrid et le Bayern Munich, ont en effet porté ce week-end des maillots de foot fabriqués à partir de déchets plastiques récupérés sur les côtes des Maldives.

Là-bas, en plein océan Indien et derrière les paysages de carte postale, des tonnes et des tonnes de plastiques usagés sont charriées chaque année sur les plages de l’archipel.

Parley en a récupéré quelques échantillons qui, passés par la case « upcycling », sont devenues des fibres de polyester recyclé comme il en existe de plus en plus, puis des maillots de foot. Les stars du ballon rond que sont Cristiano Ronaldo, Gareth Bale, Manuel Neuer ou Arturo Vidal auront ainsi peut-être, l’espace de 90 minutes, contribué au sauvetage futur des océans du globe en alertant directement des centaines de millions de jeunes enfants partout dans le monde, fidèles spectateurs du spectacle offert par leurs idoles.

Si, éthiquement, chacun peut se féliciter d’une telle initiative, les dirigeants du Bayern Munich doivent être plus modérés sur le succès de l’opération, eux dont l’équipe a dû se contenter d’un match nul 1-1 à domicile, quand le Real madrid écrasait son adversaire du week-end 3 à 0... Ces maillots particuliers sont bien évidemment proposés à la vente sur le site de l’équipementier (Bayern et Real) au prix de 89,95€.

Bientôt toutes les équipes du monde en textile océanique ? Chiche ?

Photo Maldives : IWRM AIO SIDS/Flickr/CC

Photo en-tête : Page Facebook de Parley