Moins de lavages et moins de séchages : ces cintres originaux permettent de réduire l'empreinte écologique des vêtements que vous leur confierez. Etonnant.

Depuis les années 80, la façon de faire une lessive a bien évolué. Les fabricants de lessive ont par exemple abandonné les phosphates, polluants interdits en France depuis 2007 parcequ'ils favorisent le développement d'une certaine flore aquatique et l'épuisement des ressources sous-marines en oxygène. Les machines à laver, elles aussi, se sont améliorées pour devenir plus économes en énergie et en eau. Pourtant, plus de la moitié de l'empreinte écologique d'un vêtement reste liée à son utilisation et particulièrement aux phases de lavage.

» Lire aussi: L'eco-conception textile par le WWF

Lisa Bengtsson, une étudiante en design, a donc imaginé une nouvelle façon de réduire l'impact de la lessive et du séchage. Sa solution : des cintres équipés de filtres à charbon. Ce dérivé d'écorce de noix de coco présente un aspect poreux et est réputé pour ses capacités à absorber l'humidité et les odeurs inconvenantes. Pour l'inventeur de ces cintres, "nous lavons aujourd'hui nos vêtements beaucoup lus que ce dont ils ont besoin, et nous les abîmons, de même que notre planète" : sa solution apparaît donc idéale, qui permet de garder les vêtement plus frais plus longtemps, pour nous permettre de les porter à nouveau sans avoir à passer par la case "laverie" ou "lave-linge".

Pour séduire un large public, Lisa Bengtsson a fait parler ses talents de designer pour que la combinaison a priori peu sexy "cintre + charbon" puisse trouver sa place dans n'importe quel dressing. Mission réussie avec ces petits objets aux couleurs pastels et au look délicieusement enfantin. Le nom de sa collection ? "Bye bye la lessive", évidemment.

Si un industriel est séduit par le projet, peut-être le trouverez-vous en rayons d'ici quelques mois… 

+ d'infos : www.lisabengtssondesign.com