En 2018, une entreprise néerlandaise envisage d'installer des drones éoliens en mer d'Irlande pour produire de l'énergie renouvelable.

Les éoliennes terrestres, conçues pour produire de l'électricité propre, ont beau avoir le vent en poupe (cet excellent jeu de mots, jamais lu nulle part, trouve pourtant sa confirmation dans les chiffres diffusés, entre autres, par le syndicat des énergies renouvelables), elle n'en demeurent pas moins critiquées : trop laides, trop bruyantes, et pas assez efficaces. Pour contourner ces points faibles, les industriels du secteur ont imaginé les éoliennes offshore, au large des côtes, qui sont exposées à des vents plus puissants mais aussi plus réguliers, et qui permettent une production d'énergie presque deux fois supérieure.

Ampyx Power, une société néerlandaise spécialisée dans les énergies renouvelables, propose une évolution spectaculaire de ces équipements offshore, en inventant les drones-éoliennes. Oubliez les mâts de 150 mètres, et imaginez plutôt des plateformes bien plus modestes. A leur sommet, une piste d'aterrissage/décollage pour des drones autonomes de 12 mètres d'envergure reliés à leur pilone par un câble de 400 mètres.

Quand les conditions le permettent, le drone prend lui-même l'initiative de décoller pour aller à l'altitude qu'il a choisie. Là, il décrit une trajectoire en forme de 8 et son câble entraîne une turbine fixée à la plateforme qui transforme cette énergie en électricité. Un seul de ces drones devrait être capable de produire l'équivalent de la consommation électrique de 2000 foyers. L'avantage par rapport à une éolienne offshore traditionnelle ? L'encombrement de la structure, qui nécessite 90% d'espace et de matériaux en moins pour être érigée !

 

Seulement voilà, une telle technologie, encore en phase d'essais, coûte cher, et Ampyx Power a besoin d'un coup de main financier pour sa levée de fonds. La société néerlandaise demande ainsi 2,5 millions d'euros aux citoyens soucieux des modes de production des énergies de demain via une campagne de financement participatif. Au moment où ces lignes sont écrites, et à 16 jours de la date butoir, les promesses de dons s'élèvent déjà à 1 676 909€.

Encore un effort et Ampyx Power pourra mener ses tests grandeur nature au large des côtes irlandaises dès 2018. C'est tout le mal qu'on leur souhaite !

Photo : www.ampyxpower.com