Une ONG tweete, à la première personne, la vie de 4 éléphants équipés de GPS. Si cela peut servir à éveiller les consciences sur le problème du braconnage et sur le besoin de préservation de la biodiversité, pourquoi ne pas leur donner un coup de pouce ?

Si vous n'êtes pas encore inscrit sur Twitter et que vous pesez encore le pour et le contre, nous vous comprenons. Twitter côté pile, ce sont les comptes passionnants de Katy Perry (le plus suivi du monde avec plus de 50 millions de fans) et de Kim Kardashian (20 millions d'abonnés et des tweets sponsorisés pour lesquels la demoiselle touche jusqu'à 20 000 dollars), où les stars partagent les photos de leurs repas et tiennent leurs fans au courant du programme télé qu'elles suivront le soir. Passionnant, non ? Non.

Mais côté face, Twitter c'est aussi une vraie mine d'informations en tous genres, qui permet de communiquer différemment pour certaines institutions. C'est notamment le cas de l'ONG "Space for giants", spécialisée dans la protection des éléphants d'Afrique. L'organisation se démène pour assurer aux mammifères géants une liberté de mouvement aussi grande que possible dans la nature, tout en formant des gardes naturels qui lutteront contre le braconnage et en informant les populations locales au besoin de conservation d'une telle espèce.

Pour faire connaître son action et s'offrir une belle visibilité, l'ONG aurait pu s'adjoindre les services d'une star hollywoodienne qui viendrait de temps à autre faire quelques photos sur le terrain. Mais non. "Space for giants" a préféré concentrer son action sur Twitter en jouant la carte de l'originalité : via son compte officiel et le hashtag  #ElephantsLive, elle relate les journées de 4 éléphants équipés d'une balise GPS en tweetant à la première personne, faisant s'exprimer les mammifères.

Ainsi, Tyson, Carlos, Evgeny et Kimani partagent leurs impressions de vie dans le parc national kenyan du Meru.

Ne serait-ce que pour ce genre d'initiative, ça vaut le coup de s'inscrire sur Twitter. Et puis si à côté de cela vous vous offrez un petit plaisir coupable en décidant de "suivre" Justin Bieber, personne ne vous en voudra. Mais évitez de l'ébruiter, on ne sait jamais…