Des fenêtres plus écologiques que d'autres?

En appartement ou en maison, le chauffage et même la climatisation sont très énergivores. Et toute consommation d'énergie entraîne à la fois une hausse des émissions à effet de serre, ou de pollution.

 

Une étude révèle que la majorité des chauffages français fonctionnent à l'électricité ou aux énergies fossiles (78% électrique, fioul et gaz cumulés*). Améliorer la qualité d'isolation de ses fenêtres est ainsi un geste positif pour sa consommation d'énergie, mais également pour l'environnement. Mais dans ce cas, vers quels modèles se tourner pour optimiser son bilan écologique?

Profil thermique et bilan énergétique

Modifier le profil thermique de son logement sans passer par une réfection complète de la toiture, le changement de sa méthode de chauffage ou même des murs requiert de se tourner vers l'installation de nouvelles fenêtres. Avec de nouvelles techniques de pose sans modification des cadres existants, il s'agit d'une des méthodes parmi les plus économiques et rapides (environ 1h par fenêtre). Avec jusqu'à 25% des pertes de chaleur effectuées par les ouvertures, il s'agit également d'une modification susceptible d'avoir un impact significatif sur le bilan énergétique de votre logement.

 

Avantages et inconvénients des fenêtres pvc, bois et aluminium

Les 3 matières les plus répandues parmi les fenêtres sont le bois, l'aluminium et le pvc. Le bois, considéré comme le plus performant en termes d'isolation, est cependant second pour son impact écologique: entre les essences de bois exotiques en voie de raréfaction, ou les difficultés d'importer les matériaux de filières d'approvisionnement durables, il n'est pas non plus le mieux recyclable (90% environ). L'aluminium, le moins isolant mais présentant une très bonne résistance au vieillissement, est lui bon dernier avec un taux de recyclage d'environ 70%, et dont l'origine est de surcroît polluante. La surprise provient de la fenêtre pvc, dont le taux de recyclage** est proche de 100%, et dont la composition provient à 60% de sel. Déclinées en canalisations et autres objets plastiques, les menuiseries en pvc sont donc à la fois entièrement recyclables, et d'une performance thermique optimale. Malgré une origine provenant partiellement de matériaux d'origine fossile, il s'agit du principal choix écologique tant par ses performances, que son potentiel de recyclage.

Le dilemme des fenêtres mixtes

Depuis une dizaine d'années, les fabricants de fenêtres proposent également des ouvertures en bois et aluminium, dont le profil thermique est exceptionnel et largement supérieur aux autres solutions. Avec un impact important sur le bilan énergétique d'un logement frais en été et qui conserve la chaleur en hiver, ces modèles de fenêtre ont cependant toujours les inconvénients de la provenance de leurs matériaux. Malgré une esthétique plaisante, un entretien réduit et une consommation d'énergie en forte baisse, ce type de fenêtre n'apportera qu'un bénéfice incomplet aux problèmes écologiques relatifs à la construction ou la rénovation d'un logement. Avant l'apparition de modèles mixtes bois-pvc?

 

*source : TNS Sofrès
**source : snep.org