Pour contribuer à la nécessaire diminution de consommation de viande, une entreprise propose de nourrir nos animaux de compagnie avec des croquettes à base de farine d’insectes.

6 milliards hier. 7,5 milliards aujourd'hui. Et presque 10 milliards en 2050. La Terre est de plus en plus peuplée, et ses habitants ont besoin de plus en plus de ressources pour se nourrir.

Et l'une des industries les plus polluantes pour nourrir la planète, l'élevage, a encore de beaux jours devant elle : les professionnels du secteur de la viande estiment que leur activité devrait augmenter de 13% d'ici 2026 au niveau mondial, principalement grâce aux pays en voie de développement. Avec ce regain d'activité, les émissions de polluants vont se poursuivre gentiment. Autant dire que toutes les idées sont bonnes à prendre pour tenter d'endiguer ce phénomène. Parmi les alternatives étudiées, le remplacement des protéines d'animaux d'élevage classiques par des protéines issues de la consommation d'insectes fait son chemin. Sauf que le seuil psychologique est difficile à franchir pour la majorité d'entre nous.

               

Alors, la société Entomojo a eu une idée : pourquoi ne pas commencer par remplacer la viande classique par un produit dérivé des insectes... dans la gamelle de nos animaux de compagnie. L'idée est à la fois simple et écologique : substituer les croquettes à base de viande de bœuf par de la farine de mouches soldats noires, des insectes qui se nourrissent de bio déchets, et qui pour une quantité équivalente de protéines, nécessitent 700 fois moins d'eau et émettent 100 fois moins de CO2. Évidemment, la farine d'insectes est accompagnées de nombreux ingrédients pour donner un goût agréable aux croquettes : entre autres pomme, mangue, thym, basilic, ou pomme de terre.

Le prix de l'alimentation écologique pour votre chien ? 15€ les 2 sachets de 650g chacun. Avec plus de 7 millions de chiens en France, le marché à conquérir pour Entomojo et ses concurrents est immense. Et celui des milliards d'êtres humains encore réticents à l'idée de manger des insectes l'est encore plus.

Mais c'est une autre histoire...

Le site d’Entomojo

Photo : DavidLocke/Flickr/CC