Les grands brasseurs mondiaux travaillent sur de nouveaux packagings pour leurs boissons maltées maison avec, en ligne de mire, la suppression des déchets et un bon coup porté à la pollution.

Voilà un packaging que nous ne connaissons pas forcément en France, mais qui est très répandu à l'étranger, notamment dans les pays anglo-saxons : des anneaux en plastique pour solidariser les packs de 6 canettes en aluminium. Evidemment, ces anneaux en polyéthylène ne sont ni recyclables ni biodégradables, et finissent leur vie dans des décharges (dans le meilleur des cas) ou dans la nature (dans le pire). En plus d'une pollution environnementale terrible (on parle de 300 millions de tonnes de déchets plastique à la dérive dans les océans du globe), ces anneaux se transforment en piège sournois pour toutes sortes d'animaux : on ne compte plus les images d'oiseaux et de poissons prisonniers, la tête cadenassée par ces anneaux de polyéthylène dont ils ont malencontreusement croisé la route.

Les producteurs de boisson qui inondent chaque année le marché mondial de quelques 250 milliards de ces boîtes en aluminium semblent prendre conscience du problème écologique qu'ils ont eux-même créé et réagissent. Deux marques de bière parmi les plus célèbres proposent leur solution maison. Corona d'abord. La célèbre boisson maltée aromatisée à la tequila s'est associée à Parley for the Oceans, une organisation environnementale dont nous avions déjà parlé ici, pour créer de nouveaux anneaux en remplacement du polyéthylène, fabriqués à partir de fibres végétales biodégradables et non polluantes.

Autre brasseur de bière mondialement célèbre, le Danois Carlsberg a lui aussi travaillé sur un nouvel emballage pour ses packs de 6 canettes et, après de longues recherches, est arrivé à la conclusion qu'il pouvait tout simplement se passer de ces emballages. Pour solidariser ses contenants en aluminium, l'entreprise y apposera bientôt un simple point d'une colle spéciale sur le flanc. Solidement attachés, ils se détachent néanmoins facilement en tirant dessus. Pour le groupe danois (et pour la planète), c'est une économie nette de 1200 tonnes de plastique qui se profile. Cet emballage révolutionnaire est pour l'instant uniquement disponible sur une référence (la Carlsberg Export), chez un seul distributeur britannique sélectionné (Tesco) : une fois cette période d'exclusivité arrivée à son terme, en mars 2019, le packaging s'étendra à 11 autres pays européens.

Avant de conquérir le monde ?

Photos : www.corona.com, www.carlsberggroup.com

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.