Une association finlandaise propose de donner une petite leçon de science au président américain : sculpter son visage dans un immense glacier, et laisser le monde contempler sa disparition progressive. Nom de code : Projet Trumpmore.

Le rapport entretenu par le président américain Donald Trump avec le concept de réchauffement climatique pourrait prêter à sourire, si les conséquences pour la planète n’étaient pas alarmantes. Pour lui, cette théorie serait « un concept inventé par les Chinois pour empêcher l’industrie américaine d’être compétitive ». Intéressant. Ce complot international ne résisterait en plus pas à l’épreuve des faits : il a fait extrêmement froid pour le nouvel an sur la côte Est américaine, soit la preuve irréfutable pour le chef de l’Etat que le réchauffement est une vaste plaisanterie. Démonstration ultime de son entêtement à ce sujet : la sortie des Etats-Unis des accords de Paris en juin 2017, histoire de montrer au monde que la lutte pour le climat est vraiment la cadette des priorités US du moment.

Evidemment, cette attitude a tendance à exacerber les tensions. Si des millions de tweets injurieux pleuvent sur le compte de Donald Trump, une association finlandaise a trouvé une meilleure façon que l’invective en ligne pour démontrer par l’absurde au président américain que le réchauffement climatique est une réalité actuelle : elle propose de sculpter sur un iceberg le visage de l’homme le plus puissant du monde, à la manière des pères fondateurs américains immortalisés dans la roche du mont Rushmore.

Une équipe des plus grands spécialistes mondiaux de cet art étonnant, mixant Finlandais et Mongols, est déjà prête à passer à l’action. Et avec les moyens d’aujourd’hui, l’iceberg sculpté dans les glaces de l’Arctique serait filmé 24h/24 et un flux vidéo serait diffusé sur internet : les internautes constateront alors que, exposé à des températures globales en hausse, l’immense ouvrage fondra, se détériorera, et finira par disparaître après quelques semaines. Sacré symbole.

Pour arriver à ses fins, l’association compte sur le soutien des internautes. D’abord en diffusant au maximum le site internet dédié au projet, puis, le moment venu, en participant financièrement à la création de la plus grande sculpture sur glace jamais faite. Estimé à environ 400 000€, le projet sera proposé aux plateformes de financement participatif (Kickstarter, IndieGoGo et d’autres) d’ici peu.

Cela suffira-t-il à attirer l’attention de Donald Trump ?

Photo : Page Facebook du Projet Trupmore