Et si, pour remplacer le moteur de votre machine à laver, vous utilisiez vos petites jambes ?

Il faut bien le reconnaître : depuis quelques années, les fabricants d'électroménager ont fait de gros progrès dans la conception des lave-linge. Plus économes en eau et moins gourmands en énergie, leur impact environnemental tend à se limiter. Pour certains modèles, quelques pièces des appareils proviennent même du programme de recyclage lancé par BIC pour ses rasoirs jetables. Une initiative rapportée dans ces pages en 2010 déjà.

Mais tous ces voyants positifs ne semblent pas satisfaire totalement Li Huan, un designer qui a eu une idée lumineuse et simple : intégrer le lave-linge à un vélo d'appartement. Le moteur de l'appareil disparait alors purement et simplement et le tambour est activé par le mouvement du pédalier auquel il est relié par une simple courroie. Reliée à un circuit de distribution d'eau et alimentée de lessive, l'étrange monture semble pouvoir fournir un service identique à celui d'un lave-linge classique. Quant à l'utilisateur, il lui faudra appuyer sérieusement sur les pédales pour actionner un tambour bien alourdi par le poids de l'eau et du linge sale, et espérer muscler ses petits mollets.

Une interrogation subsiste tout de même à la découverte du projet de notre designer : comment se passe l'essorage du linge ? Parce qu'à moins d'être un cycliste accompli, on imagine mal le péquin moyen pouvoir faire tourner le tambour à plus de 1000 tours/minute…

La réponse arrivera peut-être un jour, si le BWM (Bike Washing Machine) vient à dépasser le simple stade de "projet".