Faire des économies d'énergie en changeant de navigateur internet : et pourquoi pas ?

Comme les amateurs d'informatique se divisent en pro-Microsoft et pro-Apple, comme les geeks sont partagés entre Marvel et DC Comics, les navigateurs internet peuvent aussi se reposer sur des communautés de fans parfois très actives qui se déchirent sur internet. Mais pour séduire ces millions d’utilisateurs potentiels, les éditeurs ne misent plus sur l'ergonomie ou le confort d'utilisation, qui semblent désormais passer au second plan dans leur communication. Opera Software et Microsoft viennent en effet de lancer deux communications similaires pour promouvoir leurs navigateurs Opera et Edge, en vantant les économies d'énergie qu'ils permettent de réaliser.

C'est Opera qui a ouvert le feu en annonçant une mise à jour, la 39ème, qui intègre désormais une gestion des onglets inactifs : ceux-ci ne sont pas actualisés aussi fréquemment que par le passé, quand les vidéos et les sons censés se déclencher automatiquement sont mis en veille. La différence, c’est que le processeur de votre ordinateur portable est de fait beaucoup moins sollicité, et que la charge de la batterie durera 50% plus longtemps. Pour Microsoft en revanche, rien ne semble valoir une bonne vieille vidéo comparative pour prouver la supériorité de son navigateur : le géant américain a ainsi simplement disposé quatre ordinateurs identiques, aux batteries chargées à 100%, les a branchés sur une même vidéo et a simplement attendu… Le résultat, visible ci-dessous, tendrait à prouver que Edge est bien le navigateur le plus économe en énergie, suivi d’Opera, de Firefox et enfin de Chrome.

Ces innovations en économie d’énergie constituent une double bonne nouvelle :

  • pour l’utilisateur d’abord : il se voit offrir une plus grande autonomie et la durée de vie de son ordinateur portable est prolongée.
  • pour la planète surtout : une plus grande autonomie de la batterie signifie des recharges moins fréquentes. Comme ce sont ces recharges qui entament la durée de vie de la batterie, celle-ci ne devra pas être remplacée avant longtemps. Et comme les batteries contiennent des métaux précieux et des matériaux que l’on arrache à la terre (le lithium par exemple), cela sauvegarde les ressources naturelles et la paysages à l’autre bout de la planète. 

Alors, serez-vous prêts à changer de navigateur web ?