Un collectif de 500 personnalités appelle à un changement de nos habitudes alimentaires. Pour nous, mais aussi pour la planète. Et cela commence par éloigner la viande de ses menus du lundi.

Et si, parmi les résolutions prises à l’orée de cette nouvelle année, vous donniez un petit coup de main à la planète en ralentissant un peu votre consommation de viande ? C’est en tout cas le sens de l’appel lancé en fin de semaine dernière par quelques 500 personnalités.

Les célébrités engagées que sont Yann Arthus-Bertrand, Isabelle Autissier ou Mathieu Ricard côtoient des membres de la société civile (philosophes, économistes, universitaires, etc…) et des représentants politiques (parmi lesquels Eric Piolle, premier édile de Grenoble et seul maire EELV d’une grande ville française) pour mettre l’accent sur les méfaits environnementaux et sanitaires que peut avoir une consommation de viande excessive :

  • Déforestation massive : 85% des terres déboisées en Amérique du Sud sont désormais consacrées à l’élevage,
  • Emissions de gaz à effet de serre (14,5% des émissions globales imputées directement à l’élevage),
  • Massacre à l’échelle globale : 74 milliards d’animaux terrestres (mammifères et oiseaux) et au bas mot 500 milliards d’animaux aquatiques abattus chaque année pour nourrir bientôt 8 milliards d’êtres humains,
  • Risque accru pour certaines maladies : maladies cardiovasculaires, obésité, diabète et certains cancers sont ainsi favorisés par une consommation excessive de viande. Par excessive, on entend « consommation moyenne quotidienne de viande par les Français », soit 100g journaliers.

Ces données ont beau être effrayantes, elles ne constituent pas pour autant une fatalité. Un léger changement de nos habitudes alimentaires pourrait aider à infléchir cette tendance : c’est justement l’objet de cet appel diffusé sur lundi-vert.fr, à savoir éloigner la viande et les poissons de nos repas du lundi. Cela vous rappelle d’ailleurs peut-être quelque chose

Cet engagement peut être pris en tête-à-tête avec vous-même, pour le plaisir du changement. Mais vous pouvez aussi choisir, via le site internet de l’opération, de participer à une véritable étude scientifique menée conjointement par le CNRS, l’INRA et plusieurs universités française. Si tel était le cas, vous seriez amené à fournir des données personnelles, mais aussi à répondre régulièrement à des questionnaires sur votre nouveau régime alimentaire grâce aux informations de contact qui vous seront demandées : le prix à payer pour être suivi par une équipe de chercheurs dédiés. 


Le coup d’envoi de l’opération sera donné ce lundi 7 janvier. A vos marques. Prêts. Allez !

Photo : Page Facebook de Lundi Vert