Une maison d’édition insère des graines dans le papier d’un de ses livres pour enfants et propose un retour à la terre inédit.

En ce qui concerne la notoriété pour un dessinateur en Argentine, Quino (père de la célèbre fillette Mafalda) se taille la part du lion. Pourtant, d’autres illustrateurs qui ne manquent pas de talent parviennent eux aussi à être reconnus pour leurs travaux : c’est le cas de Gusti, illustrateur pour enfants renommé. Pour une fois, Gusti a cependant lâché ses crayons pour prendre la plume et imaginer un voyage au coeur de la forêt équatorienne dans « Mi papá estuvo en la selva », un conte pour enfants que son éditeur qualifie de « naïf et drôle ». Pourquoi parler de ce livre en particulier ? Parce que la dessinatrice française Anne Decis l’a illustré ? Pas vraiment, non, même si nous sommes heureux qu’une Française ait participé à un tel projet.

Si nous en parlons, c’est parce que ce livre a été imaginé et fabriqué pour pouvoir retourner à la terre, une fois terminé. La maison d’édition a en effet choisi un procédé de fabrication 100% écologique, à l’ancienne : encre sans solvants, et reliure faite à la main à l’aiguille, sans colle. Quant au papier, en plus d’être fait « à l’ancienne », El Pequeño Editor (littéralement « le petit éditeur », nom de la maison d’édition) a souhaité glisser dans sa pâte des graines de jacaranda. Vous pourrez ainsi enterrer ce livre pour enfants après utilisation, l’arroser comme s’il s’agissait de graines classiques, et vous devriez obtenir après quelques années un arbre qui, une fois arrivé à maturité, se pare de milliers de fleurs violettes.

Vous l’avez compris, ce livre est idéal pour non seulement passer un moment inoubliable avec ses enfants (qui se souviendront de cet arbre au fond du jardin et du jour où ils l’auront planté), mais aussi pour leur faire une petite leçon sur la nécessité de protéger notre environnement et sur le besoin d’être attentif aux qualités écologiques pour choisir au mieux les produits qu’ils achèteront demain.

Tout ce qui fait un bon parent, finalement.

Photo : www.pequenoeditor.com