Une commune girondine a décidé de supprimer les poubelles de sa plage pour inciter les vacanciers à mieux s'occuper de leurs déchets.

En 2011, la commune de La Ciotat interdisait purement et simplement une de ses plages aux fumeurs, pour éviter que ceux d'entre eux qui ont le moins de sens civique n'y abandonnent leurs mégots. Depuis, d'autres municipalités, convaincues par l'expérience, ont suivi le mouvement, notamment Cannes et Saint-Malo. Cette année, l'innovation écologique la plus notable en terme de préservation des plages a émergé dans la commune du Porge, en Gironde.

Cette commune a, depuis le mois de juin dernier, enlevé toutes les poubelles de sa plage, une étendue naturelle et préservée de 13 kilomètres de sable fin. La rangée de bacs copieusement remplis qui ornait auparavant l'entrée de la plage a été remplacée par une douzaine de panneaux qui interpellent les touristes en plusieurs langues, tous sur le même principe. Un enfant de l'école communale, en photo les bras pleins de déchets, décline son prénom et son âge et annonce : "Je suis à l'école du Porge et je ne veux pas ramasser TES déchets. Alors, ramène-les chez toi. Merci."

Avec une telle action, la commune cherche d'un côté à responsabiliser les vacanciers et, de l'autre, à économiser une partie du coût du ramassage des 26 tonnes d'ordures annuelles auparavant récoltées dans les poubelles des plage. Si les touristes et les locaux jouent le jeu, que la plage reste propre malgré l'absence de poubelles à immédiate proximité, et qu'en plus la mairie remplit son objectif d'économies, nul doute qu'à l'instar de la plage non-fumeurs de La Ciotat, l'initiative devrait se développer dans d'autres communes du littoral.

En attendant, veillons à ramasser tous nos déchets sur la plage pendant l'été, et à ne rien jeter dans le sable, ce sera déjà un bon début.

Photo : Flickr / Corinna1411 / CC