Quitte à oublier une partie de son matériel sur place comme un bon quart des festivaliers, autant qu'il soit biodégradable. C'est le cas de cette tente venue des Pays-Bas.

Les Vieilles charrues à Carhaix, les Francofolies de La Rochelle, le Main Square à Arras, ou les Eurockéennes de Belfort : en matière de grands festivals de musique, chaque été en France, le public a le choix. Pour les festivaliers les plus assidus, tout l'intérêt de ces manifestations réside dans le fait d'y assister sur plusieurs jours. Se pose alors le problème du couchage. Les chambres d'hôtels sont en nombre limité, dormir dans la voiture est une solution de repli. Ne reste plus alors que les campings attenants aux festivals.

Psssh!, une compagnie néerlandaise au nom inoubliable, propose désormais sa solution écologique à ce problème pratique auquel sont confrontés chaque été des milliers de personnes : une tente recyclable et biodégradable. Conçue pour une ou deux personnes, l'abri est faite d'une toile prévue pour se dégrader, et évite soigneusement les matériaux difficilement recyclables, comme une fermeture éclair. Ainsi, l'entrée de la tente est réduite à sa plus simple expression : un rideau. La structure tubulaire qui lui permet de tenir debout est, à l'inverse de la toile, non pas biodégradable mais recyclable.

A noter que l'originalité du projet ne réside pas que dans son impact environnemental limité, mais aussi dans son mode de distribution. En effet, Psssh! a testé cet été pour la première fois, dans un festival aux Pays-Bas, son système : les clients pré-commandent leur tente sur internet puis, une fois sur place, passent la retirer, déjà montée, directement au stand de Psssh! Ne reste plus alors qu'à dénicher quelques mètres carrés inoccupés pour s'y installer et récupérer avant un autre jour de festival.

Pour un modèle deux places qui résistera à un week-end de festivités, comptez environ 70 euros. Si vous l'oubliez sur place, les organisateurs de ce genre d'événements, toujours à cheval sur le traitement des déchets, prendront soin de l'intégrer à la filière de recyclage adéquate. Alors, tentés ?

Photo : www.psssh.nl