Plus rapide que n'importe quel autre moyen de déplacement et alimenté à l'énergie solaire, voici peut-être le transport de demain.

La prochaine révolution des transports en commun passera peut-être par le projet fou d'Elon Musk, milliardaire américain fondateur entre autres de PayPal et de Tesla Motors. Au mois d'août, l'homme d'affaires devrait en effet présenter les plans de l'Hyperloop, son idée (a priori) géniale. Le principe est simple : un point A est relié à un point B par un tube de quelques mètres de diamètre. A l'intérieur de ce tube, rien. Le vide. A l'intérieur de ce tube, des capsules dans lesquelles pourront prendre place quelques passagers seront insérées et propulsées à pleine vitesse. Pour cela, le milliardaire entend combiner deux systèmes déjà connus :

  • les tubes de supermarchés dans lesquelles les caissières envoient l'argent liquide. Dans le cas de l'Hyperloop, le tube d'argent est remplacé par la capsule de passagers.
  • les tables de "air hockey" que l'on retrouve dans les salles de jeux et sur lesquelles le palet que l'on propulse n'arrête jamais sa course folle. Le système d'air sous pression qui annule les frottements du palet avec la table serait transposé à l'Hyperloop, dont les capsules n'entreraient jamais en contact avec les rebords du tube, pouvant ainsi être propulsées à grande vitesse.

Le premier trajet envisagé pour l'instant, c'est un Los Angeles - San Francisco, deux villes californiennes séparées de 550 kilomètres, qu'Elon Musk entend pourtant relier en une demie heure grâce à son Hyperloop. Le calcul est vite fait, ses capsules peuvent donc foncer à plus de 1000 km/h, soit plus vite qu'un avion. Avec son projet fou, Musk entend ajouter un nouveau mode de transport aux classiques bateaux, avions, voitures et trains. Un tel projet sera sans nul doute (très) gourmand en énergie ? Peu importe, puisque le milliardaire prévoit une alimentation 100% solaire. Et comme le hasard fait souvent bien les choses, soulignons que parmi les compagnies d'Elon Musk figure Solar City, un fabricant de... panneaux solaires !

Dernier problème à régler, notre homme a beau être milliardaire (un peu moins de 3 milliards de dollars de fortune personnelle selon Forbes), son projet de ligne californienne est évalué à plus de 6 milliards de dollars. Si vous avez un ou deux milliards à investir, vous savez qui contacter.

NB : En photo en tête d'article, non pas une image de l'Hyperloop qui n'a pas encore été dévoilé, mais une illustration d'une technologie similaire imaginée par l'entreprise ET3.