Un designer crée un condensateur portable, à emporter partout avec soi et à fixer au cadre de son vélo.

Kristof Retezar, un designer autrichien, a imaginé un nouvel accessoire pour les vélos : le Fontus, un système condensateur d'eau portable. L'utilité de la chose n'est pas encore évidente ? elle va le devenir après quelques explications.

Le Fontus a été imaginé pour être utilisable par le plus grand nombre, partout dans le monde. Pour sa diffusion, le designer a donc choisi d'imaginer son produit comme pouvant s'adapter à toutes les formes du véhicule le plus répandu sur la planète: le vélo, en se fixant à son cadre. Un emplacement est prévu pour pouvoir y emboîter une bouteille d'eau vide.

A l'intérieur de l'objet se dissimule une technologie réfrigérante qui constitue le coeur du projet. Lorsque l'utilisateur commence à pédaler, de l'air s'engouffre naturellement dans le Fontus, passant par le dispositif réfrigérant avant d'être expulsé. En se refroidissant, les molécules d'eau présentes dans cet air se condensent, et glissent naturellement, du fait du design global du Fontus, vers la bouteille vide, non sans être passées au travers de quelques filtres qui nettoient le précieux liquide pour s'assurer de sa potabilité. Pour l'alimentation énergétique de son condensateur à eau -il faut bien faire fonctionner ce micro-réfrigérateur-, Kristof Retezar a simplement pris soin de disposer quelques petits panneaux solaires à sa surface, pour une garantie "zéro émission" de CO2 à l'usage.

Si pour nous, Européens, l'utilité d'une telle invention semble limitée (si vous allez faire du vélo, vous prenez soin de remplir votre gourde au robinet avant de partir), il faut savoir qu'elle a été développée en pensant à des villes comme celle de Lima au Pérou où, malgré une population dense, une large partie des habitants n'ont pas accès à l'eau courante et où la pluviométrie est très faible. Pour ces populations, la captation de l'eau présente dans l'air pourrait représenter l'avenir, et "Fontus" rimerait alors avec "futur".