Le gaspillage alimentaire, dont chacun d'entre nous est responsable, méritait bien sa petite campagne d'affichage.

Aujourd'hui jeudi 25 octobre, c'est le dernier jour du SIAL 2012, le Salon International de l'Agroalimentaire. L'occasion pour Guillaume Garot, le ministre délégué à l'Agroalimentaire, de faire un point sur la situation du gaspillage : "Chaque Français jette de 20 à 30 kilos de nourriture chaque année dont 7 kilos d'aliments encore sous emballage. (…) C'est un enjeu de pouvoir d'achat puisque la perte due au gaspillage est estimée à 500 euros par an par foyer".

Comment alors agir en amont pour éviter ce gaspillage ? En incluant tous les acteurs de la chaîne alimentaire du producteur au consommateur, en passant par les distributeurs. Ainsi, une enseigne comme Monoprix a déjà annoncé la vente de produits à l'unité sur les produits d'entrée de gamme, ceux-là même qui sont trop souvent vendus par lot ou en grande quantité, et qui finiront pour partie à la poubelle. Le ministre a même annoncé travailler sur "la vente promotionnelle différée" : en clair, le client achète 3 portions du même produit, mais ne repart qu'avec deux portions dans ses sacs. Il viendra chercher la troisième plus tard, pour là encore éviter la péremption de la denrée.

En attendant la signature d'un pacte national anti-gaspillage en juin prochain, les internautes peuvent déjà se rendre sur www.gaspillagealimentaire.fr, et découvrir les visuels d'une campagne en ligne qui sera lancée dans les prochains jours, à base de textes et d'images décalées. Régalez-vous.