Dans le but de désengorger la circulation automobile, de participer à la réduction du taux de pollution de l'air et de se déplacer plus rapidement sans grands efforts, beaucoup de français se sont mis au vélo à assistance électrique.

L’utilisation de ce nouveau moyen de locomotion qui commence à remplacer les scooters est vivement encouragée par les collectivités des grandes agglomérations.

Certaines de ces collectivités vont même jusqu'à récompenser les nouveaux acheteurs, par le biais de primes d'achat. Tout en sachant qu'actuellement, leurs prix sont encore assez élevés, ces nouveaux engins révolutionnaires attisent les convoitises, ce qui résulte souvent au vol ou aux actes de vandalismes. Les vélos électriques ou e-bike sont des véhicules à deux roues qui sont soumis à la règlementation de sécurité routière civile, mais il n'est pas obligatoire de les faire couvrir par les maisons d'assurance.

Il existe toutefois un contrat qui les couvre contre les vols et la détérioration. Ces recouvrements ne seront acceptés que si le vélo électrique est homologué. Assurez-vous alors que votre e-bike soit doté d'un système d'éclairage, d'un dispositif d'avertissement et qu'il soit livré complètement monté. Pour en savoir plus sur la législation concernant les vélos électriques, cliquez ici.

Faire assurer son vélo électrique est recommandé car cela vous permet de vous faire couvrir en cas de vol ou de destruction sur un lieu de stationnement et en cas de casse électrique ou mécanique. Sur l'assurance en cas de vol et de casse, le prix de l'assurance annuelle varie normalement en fonction de la valeur à l'achat du vélo.

Ainsi, si vous voulez faire assurer votre vélo motorisé, vous devrez payer entre 50 euros pour les modèles d'entrées de gamme et 500 euros pour les modèles plus sophistiqués. Afin de vous aider à choisir la meilleure maison d'assurance, vous pouvez utiliser le comparateur d'assurance vélo pour plus d'informations.