Le VéloPark, un parking 100% recyclé récompensé par Coca-Cola. Eh oui. 

Cette année, Coca-Cola et Neo Planete organisaient une nouvelle édition du prix du design durable. Objectif pour les participants : exprimer leur vision du recyclage en réalisant à partir d'emballages de boissons un objet utile, beau et innovant. C'est Marion Steinmetz qui a remporté le premier prix de ce concours grâce à son concept de VéloPark : une structure fabriquée en PET recyclé et conçue pour recevoir des vélos, comme son nom l'indique.

Le projet répond à deux besoins : d'abord, celui d'offrir des structures dédiées pour accueillir les bicyclettes dans un pays où 3,2 millions d'exemplaires ont été vendus pour la seule année 2011, contre 3,03 millions l'année précédente. Ensuite, le besoin de réduire la quantité de déchets générés par la consommation de boissons embouteillées dans des bouteilles plastiques. 5 à 7 milliards de ces bouteilles sont vendues chaque année en France, mais toutes ne sont pas recyclées. Il est alors bienvenue de dénicher ce genre de projets qui peut éviter (s'il est développé à grande échelle) à des tonnes de bouteilles de finir enfouies ou incinérées.

D'ailleurs, Coca-Cola semble prendre le problème du recyclage de ses emballages très à coeur puisqu'il a récemment annoncé avoir investi 6,5 millions d'euros dans une usine en Côte-d'Or qui sera bientôt capable de traiter 20 000 tonnes de PET par an. Le fabricant de sodas utilise aujourd'hui du PET recyclé à hauteur de 25% dans ses emballages, et espère bien augmenté cette part dans les années à venir.

Quant au VéloPark, sa créatrice a empoché un chèque de 5000 euros qui pourrait lui permettre d'en poursuivre le développement. Pour, un jour, le voir en bas de chez nous ?