Après s'être attaquées aux fruits et légumes difformes pour endiguer le gaspillage alimentaire, les Gueules Cassées étendent leur champ d'action.

Il y a quelques mois, un groupement de producteurs français de fruits et légumes, tentait d'apporter une solution au fléau du gaspillage alimentaire pour délit de faciès. Des milliers de tonnes de fruits et légumes, parfaitement propres à la consommation, sont en effet mis de côté (doux euphémisme pour ne pas dire qu'ils sont jetés à la poubelle) pour ne pas jurer avec le reste des étalages de nos magasins, où se côtoient des produits propres et parfaitement calibrés. Un volume qui représente tout de même 30% du gaspillage annuel de la production agricole.

La solution du collectif de producteurs : lancer une vaste campagne nationale, "Les gueules cassées : fruits et légumes moches", et proposer tous ces produits mal-aimés à un prix inférieur de 30% à celui pratiqué pour leurs cousins bien portants. Evidemment, le succès fut au rendez-vous. Tellement au rendez-vous que l'opération des Gueules Cassées sera bientôt étendue à d'autres produits alimentaires.

Les pâtes, la charcuterie, les produits de boulangerie ou même la viande pourraient voir, grâce à ce mouvement, leur indice de gaspillage diminuer fortement. Des pâtes à la teinte trop pâle pour être proposées en rayons, un pain difforme ou une pièce de charcuterie dont la forme n'est pas rigoureusement identique à celle de ses voisines, trouveront ainsi preneurs grâce à des prix plus avantageux pour le consommateur. Quant à l'artisan ou au producteur, lui aussi pourra s'y retrouver, puisque ses pertes financières seront atténuées par ces prix cassés. Ces derniers sont d'ailleurs invités, s'ils souhaitent s'associer au mouvement, à se faire connaître sur le site lesgueulescassees.org qui les référencera et leur enverra le matériel de communication nécessaire pour lancer l'opération.

Preuve du succès du concept : de nombreux pays, parmi lesquels les Etats-Unis, le Brésil ou l'Allemagne, seraient entrés en contact avec les Gueules Cassées pour en reprendre l'idée. Un jour, peut-être, la fin du gaspillage alimentaire...

Photo : www.lesgueulescassees.org