Dans un classement d'un genre nouveau, Greenpeace classe les produits star des grands constructeurs mondiaux d'électronique en fonction de leur réparabilité. Gare à ceux qui misent sur l'obsolescence programmée pour se remplir les poches !


1,4 milliards de smartphones vendus dans le monde en 2016 (22 millions en France), 175 millions de tablettes, sans compter les ordinateurs de bureau ni les ordinateurs portables : les fabricants hi-tech ne chôment pas. Si ces chiffres de vente constituent à n'en pas douter d'excellentes nouvelles pour les bataillons d'actionnaires, ils sont en revanche plus difficiles à avaler pour les défenseurs de l'environnement.

L'origine de cette indignation ? Le classement publié hier par Greenpeace sur la réparabilité des appareils proposés à la vente par les grands constructeurs mondiaux qui met en évidence ce dont chacun d'entre nous se doutait : l'obsolescence programmée gangrène les entreprises de haute technologie. On le rappelle, l'obsolescence programmée, c'est une démarche adoptée par un fabricant pour limiter artificiellement la durée de vie de ses produits et encourager le consommateur à le remplacer plutôt qu'à le faire réparer. Préférer son portefeuille à sa planète, en somme.

Mais revenons à Greenpeace donc, qui, pour cette étude, s'est associé au site iFixit (littéralement "Je répare"). Ce dernier réunit partout dans le monde une communauté de contributeurs qui donnent des conseils d'entretien et de réparation pour des centaines d'appareils référencés, en plus de proposer, dans une boutique dédiée, des pièces détachées et des outils de réparation spécialisés. Bref, tout le nécessaire pour que vous puissiez vous-même réparer vos smartphones, tablettes ou ordinateurs sans les envoyer directement à la poubelle et passer par la case "achat de matériel neuf".

Ces deux spécialistes (l'un de l'environnement, l'autre de la durée de vie de la hi-tech) ont uni leurs savoir-faire pour publier un classement indéit des champions de l'obsolescence programmée. Inutile de dire qu'il ne fait pas bon y figurer pour les constructeurs. Vous êtes un inconditionnel d'Apple ou, au contraire, un fervent de Samsung ? Pas de jaloux : Apple est épinglé pour son Surface Book, quand Samsung récolte des notes piteuses pour son Galaxy S7. LG et Microsoft ne sont pas en reste, le premier est épinglé pour ses smartphones, l'autre pour ses tablettes. Mais alors, posséder un téléphone intelligent, une tablette ou un ordinateur portable fait-il de vous un complice de ce chaos environnemental ? Pas forcément, des sociétés comme HP, Dell et, évidemment, Fairphone, récoltent des lauriers bien mérités, eux qui ont fait de la réparabilité de leurs produits un critère commercial.

Jetez-y un coup d'oeil...

Photo : Flickr/SoleTreadmill/CC