Récupération des matières premières, économies d'eau, recyclage de déchets et soutien de causes éthiques : Hopaal fait un sans-faute. 

Quelques bouteilles en plastique et des chutes de tissu : voici tout ce dont Clément et Mathieu ont besoin pour confectionner les t-shirts Hopaal, leur jeune marque textile. Mais le vrai avantage écologique de Hopaal, celui qui la différencie vraiment de la concurrence, c'est que les deux compères ont réussi à s'affranchir presque totalement du recours à l'eau. Et c'est peu dire qu'une telle affirmation tient de l'exploit lorsque l'on sait que 2700 litres d'eau, de la culture du coton à la confection, sont nécessaire à la production d'un seul t-shirt

Pour sa matière première, Clément et Mathieu vont se fournir non pas dans les champs de coton, mais dans les poubelles des producteurs de vêtements en coton bio dont ils récupèrent les chutes. Celles-ci sont ensuite broyées avec des bouteilles plastique usagées grâce à un procédé uniquement mécanique qui ramène le mélange de récupération à l’état de fibres, fibres qui sont ensuite réassemblés en un fil 100% recyclé prêt à être tissé. En moyenne, chaque t-shirt confectionné par Hopaal aura nécessité seulement 40 litres d’eau, 67 fois moins que les chiffres habituellement affichés par l’industrie textile. 

La récupération, le recyclage et l’économie d’eau vous plaisent ? Attendez de savoir ce que Hopaal fait de l’argent que vous lui versez pour ses t-shirts… Pour chaque achat, 10% du prix de vente (du prix de vente, et pas des bénéfices, ce qui est déjà bien plus fréquent) est en effet reversé à un organisme solidaire ou de protection de l’environnement. Au choix :

  • Mountain Wilderness qui nettoie les montagnes et récolte chaque année 14 tonnes de déchets des plus hauts sommets,
  • CoralGuardian qui se charge de replanter du corail pour compenser sa lente disparition,
  • BabyLoan qui aide des microentrepreneurs à lancer leur activité,
  • Watsi qui remue ciel et terre pour permettre à des patients du tiers-monde d’accéder aux soins médicaux nécessaires. 

Parfaitement transparent sur ses méthodes de production, Hopaal précise que la matière première (son fil recyclé) vient d’Inde, « seul pays au monde à disposer de la technologie pour recycler les chutes de tissu et les bouteilles plastique », et que la confection et les assemblages sont faits dans un atelier de la région toulousaine. Pour vous offrir ces produits éthiques, 30€ suffiront : c’est le prix unique des t-shirts de la marque. Le tote bag recyclé, lui, s’affiche à 15€. 

Pour soutenir Hopaal, une seule adresse : www.hopaal.com

Photo : Page Facebook d’Hopaal