D'ici l'année prochaine, l'enseigne suédoise proposera une alternative vegan dans ses restaurants à ses célèbres boulettes de viande.

Billy, Kallax, Grälviken ou Skärig : avec ses meubles design à monter soi-même auxquels il a attribué des noms typiquement suédois qui amusent les clients partout sur la planète, IKEA a réussi à devenir un acteur incontournable du commerce mondial, réalisant un chiffre d’affaire en 2018 qui frôle les 40 milliards d’euros. Rien que ça.

Mais ce qui nous intéresse aujourd’hui, ce ne sont pas les performances financières du groupe, ni le contenu de son catalogue, mais bien l’un des services présents dans les magasins de la marque auquel succombent des millions de clients : la restauration. Parce que oui, IKEA, en plus d’être un marchand de meubles au succès planétaire, est aussi l’un des grands acteurs de la restauration rapide puisqu’il sert pas moins de 600 millions de visiteurs chaque année dans ses points de vente. Ses boulettes de viande accompagnées d’une confiture aux airelles, d’une sauce à la crème et de pommes de terre sont d’ailleurs le plat le plus populaire proposé par IKEA, servi depuis les années 80.

Des boulettes qui seront bientôt confrontées à une féroce concurrence, puisque IKEA vient d’annoncer l’arrivée d’ici 2020 de leurs équivalents sans viande. Pour cela, le géant suédois s’est adressé à l’un des leaders mondiaux de la production de viande vegan, substitut à la viande que nous connaissons fabriqué à base de protéines végétales, et proposera alors un plat à la carte qui conviendra aussi bien aux adeptes des régimes végétarien que vegan.

Dans un communiqué, la firme scandinave avance la satisfaction des clients et la recherche d’une nourriture plus durable : nobles motivations, qui ont sans doute été influencées un peu quand même par les spectaculaires chiffres de ventes des produits végétariens et vegans (+24% en France en 2018) enregistrées un peu partout dans le monde…

Photo : Yoppy/Flickr/CC