En Belgique, les clients d’IKEA pourront désormais y acheter directement leurs panneaux solaires.

Acheter ses panneaux solaires chez IKEA ? C’est désormais possible en Belgique. En effet, après le Royaume-Uni, la Pologne, les Pays-Bas et le Suisse, le géant suédois de l’ameublement proposera à nos voisins belges sa gamme de panneaux solaires. Mais à la différence de tout ce que l’on peut trouver dans les gigantesques points de vente jaune et bleu, les panneaux solaires ne seront pas produits par IKEA (bien que vendus sous un des noms qui font le charme de la marque, en l’occurrence SOLSTRÅLE), mais bien par Solarcentury, un partenaire britannique spécialiste du photovoltaïque. C’est d’ailleurs Solarcentury qui se chargera de tout pour les clients belges : prise de mesures à domicile, fabrication des panneaux, pose, installation, et facturation.

IKEA se charge d’offrir une assistance administrative, ainsi qu’une visibilité et un rayonnement inédits à la gamme de son partenaire britannique, en proposant ses produits dans les rayons de ses 8 magasins belges dont les allées ont été arpentées en 2016 par près de 15 millions de visiteurs. Pour rappel, la Belgique compte 11,3 millions d’habitants, c’est dire l’opportunité offerte au fabricant de panneaux solaires. Si leur mise en rayon « physique » n’est prévue qu’en janvier prochain, il est déjà possible de se convertir à l’énergie solaire sur ikea.be, qui propose depuis vendredi dernier les panneaux à la vente.

Et le client dans tout cela, qu’a-t-il à y gagner ? D’après l’enseigne suédoise, il s’y retrouvera au moment de passer en caisse : les prix des 3 gammes proposées (allant du système basique à celui directement intégré dans les tuiles du toit) seraient 5 à 10% en-dessous de la moyenne du marché. Sans compter les économies sur ses factures d’énergie à venir, pouvant aller au-delà de 50%. Enfin, le client belge pourra, en passant au photovoltaïque, s’affranchir en partie de la production énergétique de son pays, composée pour près de moitié par le nucléaire, et pour un tiers par des centrales thermiques.

Pologne, Pays-Bas, Suisse, Belgique… Et si la France était le prochain marché à s’ouvrir au solaire suédois ?

Photo : Capture d'écran Youtube