Ce chiffre est astronomique si l’on considère que nous ne sommes que 7 milliards à vivre sur terre. Cette masse de vêtements finit au fond d’un dressing ou dans le pire des scénarios, dans une poubelle. L’attitude consumériste des gens est de plus en plus remise en cause par les industries elles-mêmes. Ces dernières, conscientes du fait que les ressources s’épuisent, prônent désormais la récolte, la réparation, la transformation et le recyclage. Pour les néophytes, il s’agit ici des 4 étapes de l’économie circulaire.

Les grandes marques s’engagent dans la voie royale que constitue l’économie circulaire

La fibre de l’économie circulaire touche les grandes marques de prêt-à-porter ainsi que les équipementiers sportifs. Cette année, 143 d’entre eux ont ratifié un accord visant à mettre en place une stratégie circulaire au sein de leurs propres organisations. Les enseignes qui ont signé l’accord se sont donc engagées à respecter les points suivants, entre autres :

  • La création et application d’une stratégie circulaire pour la production des vêtements et accessoires de mode
  • L’augmentation de la collecte des vêtements usés en vue de leur revalorisation
  • L’augmentation de la part de revente des vêtements et accessoires déjà utilisés
  • L’utilisation des fibres textiles recyclées, et cela, d’ici l’orée de 2020

Ces 143 marques représentent 7.5 % de l’industrie de la mode. Pour les années à venir, on espère que d’autres vont prendre modèle sur cette économie circulaire.

La collecte des vêtements usagés par H&M : un exemple à prendre

H&M a été l’une des premières marques à utiliser ce concept d’économie circulaire. Déjà en 2013, l’enseigne de prêt-à-porter a initié un programme de collecte de vêtements usagés. Le principe fut très simple : en contrepartie d’un bon d’achat d’une valeur de 5 €, les personnes ciblées devaient apporter un sac qui contient au moins trois habits, quelles que soient leurs marques et leurs états. À cette époque, H&M avait pu collecter près de 8 tonnes de vêtements. Cette masse impressionnante de jeans, de t-shirts, de robes et de chemises fut envoyée dans trois centres de tri situés en Allemagne, aux États-Unis et en Inde.  Actuellement, 1/3 de ces vêtements ont été recyclés, 1/3 ont été transformés en chiffon et la moitié est de nouveau portée. En effet, une grande partie de ces vêtements sont envoyés dans les pays du sud pour y être revendus.

L’économie circulaire va générer des milliers d’emplois

L’économie circulaire est en plein boom dans l’industrie de la mode. Il y a fort à penser qu’elle va générer des milliers d’emplois selon les prévisions des spécialistes. Les grandes marques étant réparties à travers le monde, et notamment dans les pays moins avancés, cette vague va également les toucher. Il tient de noter que les pays moins avancés figurent parmi les plus grands consommateurs de tendances, qu’elles soient de première main ou de seconde main. Equiper la marchandise avec des Etiquettes vêtements : mespetitesetiquettes.com  peut contribuer à améliorer l’impact sur l’environnement.