La LPO d'Allain Bougrain-Dubourg vient de donner une leçon magistrale de communication digitale aux chasseurs de France. A consommer sans modération.

Ce serait elle, la goutte d'eau qui a fait déborder le vase et provoqué la démission surprise de Nicolas Hulot de son poste de ministre de la Transition écologique et solidaire il y a quelques jours : la présence, lors d'une réunion à l'Elysée entre le président de la République et les chasseurs, d'un lobbyiste qui "n'avait rien à faire là car il n'était pas invité". Dans son annonce de démission, l'ancien ministre avoue avoir vécu les derniers mois de son mandat comme une souffrance, et dénonce un gouvernement qui n'est pas, selon lui, à la hauteur des enjeux écologiques.

Nos compatriotes semblent être en accord avec Nicolas Hulot, si l'on en croit les derniers sondages à ce sujet qui le confortent comme "personnalité politique préférée des Français". Forcément, ses "opposants" subissent un contrecoup de popularité. Les chasseurs sont par exemple largement critiqués sur les réseaux sociaux. Et ce n'est pas leur dernière campagne de communication qui risque de calmer la fronde : en choisissant pour slogan "Les chasseurs, premiers écologistes de France", ils s'attirent les foudres des vrais écologistes. La RATP (qui n'est pourtant pas spécialement cataloguée comme "écologiste"), pour en autoriser l'affichage dans son réseau, a même décidé d'ajouter un point d'interrogation, pour transformer l'affirmation initiale en question.

Quant aux réponses apportées à cette campagne, celle de la Ligue de protection des oiseaux (LPO) est clairement sortie du lot, l'ONG ayant lancé une contre-campagne des plus efficaces. Elle a repris les affiches modifiées de la RATP en y apportant des réponses négatives et argumentées, dont un exemple ci-dessous.

Largement diffusées sur les réseaux sociaux, ces créations ont été massivement partagées. Ou comment, avec trois francs six sous mais une idée en or, discréditer une opération de communication montée de toutes pièces par des professionnels du lobbying.

Photo : www.lpo.fr