Spécialisée dans la provocation, la PETA frappe encore une fois avec un clip où les organes génitaux de ces messieurs passent au vert. Polémique en vue.

Le sexe serait-il le vecteur de communication favori des publicitaires ? A n'en pas douter, oui.

On ne compte plus les campagnes dans lesquelles des mannequins masculins ou féminins se dénudent pour tenter de nous vendre tous types de produits, de la lingerie au dernier yaourt aux fruits. La PETA, version américaine de notre SPA en beaucoup plus virulent, s'est d'ailleurs plus ou moins fait une spécialité, ces dernières années, d'exploiter la nudité ou les symboles sexuels pour faire passer ses messages appelant à cesser la violence envers les animaux et la consommation de viande. Souvenons-nous par exemple du lancement du site www.peta.xxx avec la collaboration de nombreuses stars du cinéma pornographique.

Cette fois, la PETA frappe encore fort avec un clip vidéo qui fera beaucoup parler de lui, un clip dans lequel fruits et légumes font office de symboles phalliques on ne peut plus explicites. L'argumentaire pour justifier une telle démarche ? "Le cholestérol contenu dans la viande, les œufs et les produits laitiers peut boucher vos artères et ralentir le flux sanguin vers les organes – y compris ceux qui sont vitaux au lit." A première vue, la portée médicale de ce spot nous échappe un peu…