Un couple d’ingénieurs américain a inventé un concept de panneau solaire aussi résistant que l’asphalte.

C’est une prouesse technique qui pourrait bien changer drastiquement les paysages urbains, ainsi que le quotidien de millions de conducteurs. Une équipe étudie actuellement la création d’une surface de verre trempé capable de supporter les contraintes de la route (supporter des véhicules de 100 tonnes maximum, disposer du bon coefficient d’adhérence et d’une signalisation routière au sol complète) et capable également de produire sa propre électricité en captant l’énergie du soleil. Le projet, porté par Scott et Julie Brusaw, deux ingénieurs originaires de Californie, porte le nom de Solar Roadways.

Cette idée permettrait de transformer n’importe quel tronçon de route ensoleillé en centrale de production d’énergie, laquelle serait exploitée sur place pour le fonctionnement de ses fonctionnalités. Car la Solar Roadway est plus qu’une route, c’est un véritable couteau-suisse. Son avantage le plus visible : sa surface est texturée en hexagones dont chacun intègre 128 diodes lumineuses (LED) de 5 couleurs différentes. Elles permettraient de diffuser des indications aux conducteurs de façon dynamique. Cela permettrait de renseigner les conducteurs en temps réel sur la situation du trafic, voire de prévenir des accidents en signalant par exemple la présence d’un animal sur la route.

Deuxième avantage majeur : l’électricité générée par le système photovoltaïque peut être transmise aux véhicules électriques en stationnement sur ces surfaces via des stations de recharge. A terme, la technologie à induction mutuelle devrait même permettre aux véhicules équipés de se charger en roulant, ce qui résoudrait définitivement le problème de leur autonomie. Enfin, cette surface a une capacité chauffante, ce qui lui permet de faire fondre le verglas et la neige, facilitant les déplacements des véhicules en cas d’intempéries.

Autre avantage non négligeable, car il permettra au projet d’être viable financièrement : en fonction du degré d’ensoleillement, la Solar Roadway peut produire un excédent d’électricité à injecter sur le réseau de distribution (ERDF en France). En plus de permettre au projet de s’autofinancer, ce système pourrait permettre à terme de produire à moindre coût « plus d’énergie renouvelable qu’un pays n’en utilise dans son ensemble », estime Scott Brusaw. De quoi faire chuter fortement la facture d’électricité

Le concept n’est pas limité aux routes, mais peut s’appliquer aussi bien aux lieux piétons et aux places de stationnement publiques. Dans l’immédiat, le projet des ingénieurs est de monter un prototype de place de stationnement destiné aux particuliers, capable de faire office également de borne de recharge.

Le projet a déjà reçu deux subventions du gouvernement américain, et sollicite actuellement le public via une campagne de crowdsourcing. L’objectif, avant de passer en phase commerciale, est de récolter au moins un million d’euros.