La célèbre marque française troque son indémodable crocodile pour alerter sur le sort d’espèces animales en grand danger d’extinction.

Depuis 1948, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) réunit en son sein de multiples organisations de la société civile et un aréopage de scientifiques en tous genres. Cette entité édite et actualise, entre autres, une liste rouge des espèces menacées établie et validée par des centaines d’experts du secteur et qui fait autorité partout dans le monde. D’après sa dernière itération, plus de 25 000 espèces animales et végétales sont considérées comme menacées : 41% des amphibiens, 13% des oiseaux, 31% des requins, ou 33% des coraux de récif, pour n’en citer que quelques-unes… Malgré ces chiffres alarmants, l’UICN semble ne pas bénéficier de l’écho médiatique que son combat mériterait pourtant largement.

C’est ainsi que l’organisation, en collaboration avec l’agence de publicité BETC, a choisi de s’associer à la marque Lacoste. Avec son crocodile brodé sur chacun de ses vêtements, la marque dispose de l’un des logos mondiaux les plus facilement reconnaissables. Et c’est justement autour de ce logo que les 3 protagonistes ont choisi de travailler. L’UICN a donc transmis une liste de 10 espèces animales pour lesquelles on ne recense plus que quelques dizaines d’individus vivants : le cyclure de l’île Anegada (un cousin de l’iguane, dont seuls subsistent 450 spécimen), le marsouin du golfe de Californie (et ses malheureux 30 derniers représentants), la tortue Batagur de Birmanie (40), le Lepilemur septentrional (50), le perroquet Kakapo (157 dénombrés), le gibbon de Cao-vit (150), le rhinocéros de la Sonde (67), le tigre de Sumatra (350, et déjà « utilisé » par Greenpeace), le Saola (250) et le condor de Californie (231).

Pour chacune de ces espèces, Lacoste a produit une collection de polos sur lesquels le célèbre logo de la marque a été remplacé par une représentation des animaux concernés. Autre particularité : le volume de polos produits correspond au nombre de survivants des animaux brodés. Ainsi, 30 polos arborant un marsouin du golfe de Californie sont mis en vente, 50 figurant le lepilemur septentrional, etc… Au total, seuls 1775 polos de cette collection unique sont proposés à la vente et permettront à n’en pas douter d’attirer l’attention sur des espèces dont nous ignorions jusqu’à l’existence même.

Pour vous offrir ces vêtement uniques, rendez-vous le plus vite possible sur le site de Lacoste, ils sont disponibles au tarif de 150€. Et il n’y en aura pas pour tout le monde…

Photos : www.lacoste.com