Ce petit Etat d'Asie veut être le premier au monde à revendiquer une agriculture toute bio. 

Le Bhoutan est un pays décidément pas comme les autres. Outre sa superficie réduite, sa proximité avec l'Himalaya, et l'arrivée de la télévision dans le pays il y a moins de 15 ans, le Bhoutan a choisi de se passer du PIB pour mesurer son niveau de développement et de prendre comme indice de référence le BNB, ou Bonheur National Brut. Si ce BNB est connu dans le monde entier, le Bhoutan pourrait devenir demain, une référence écologique mondiale, en devenant le premier pays 100% bio.

La conversion des pratiques agricoles semble d'ailleurs en bonne voie.

  • D'abord parce que la surface des terres cultivées du pays ne dépasse pas les 3%.
  • Ensuite parce que du fait de sa topographie particulière (un pays à la fois boisé et montagneux, dont le point culminant est établi à plus de 7500 mètres), peu d'agriculteurs ont recours à des engrais : pour se faire livrer, il leur faudrait disposer de routes en bon état reliant les exploitations aux centres urbains (à la taille toute relative), ce qui ne semble pas être le cas.
  • Enfin, parce que le bouddhisme tantrique, religion d'Etat, demande à ses fidèles une harmonie avec la nature, ce qu'une utilisation massive d'engrais et de pesticides ne permet définitivement pas.

Le ministre de l'agriculture local a en tout cas exprimé son souhait de voir son pays basculer "dans une économie verte à la lumière de l'extraordinaire pression que nous exerçons sur la planète". En France, les surfaces consacrées à l'agriculture biologique représente seulement 3,5% des terres cultivées. Le chemin est encore long si nos dirigeants pensent un jour imiter le Bhoutan…

D'ailleurs, si ce pays vous intrigue, nous vous invitons à relire notre dossier sur le sujet, paru l'année dernière. Oui, on appelle cela de l'auto-promo.