Une association belge a développé le Faux Gras, une réponse vegan au foie gras traditionnel.

En France, le nombre de végétariens et de vegans représenterait environ 5% de la population. Parmi ces 5%, les végétariens représentent l’écrasante majorité. Pourquoi ? Sans doute parce qu’être vegan aujourd’hui en France représente un engagement absolu de tous les instants ou presque pour ne pas faire d’entorse aux préceptes que près de 100 000 personnes en France suivraient. Pour rappel, être vegan, c’est faire le choix de vivre sans dépendre de l’exploitation animale : cela concerne aussi bien les choix alimentaires (exit viandes, poissons, oeufs, produits laitiers, etc…) que les aspects pratiques de la vie quotidienne (pas de vêtements en laine, en cuir, ni de produits cosmétiques testés sur des animaux, etc…).

Particulièrement en période de fêtes, s’en tenir à ce régime alimentaire est un défi difficile à relever, surtout si vous êtes convié à un réveillon en famille ou entre amis. Le poids des traditions étant ce qu’il est, rares seront ceux qui échapperont au saumon fumé, au foie gras, aux escargots, au caviar (si vous avez le portefeuille suffisamment plein), à la dinde aux marrons, au plateau de fromages ou à la bûche à la crème. Il faudra alors, pour les hôtes attentifs ou pour les invités exigeants, prévoir quelques alternatives vegan.

Saviez-vous par exemple qu’il existe un équivalent au foie gras, qui n’affiche pas le gavage (ou la torture, selon le point de vue) d’oies ou de canards dans son processus de fabrication ? Imaginé par l’association belge GAIA (groupe d’action dans l’intérêt des animaux), le Faux Gras (c’est son nom) propose une consistance et un aspect quasi similaires au produit imité. La différence, c’est la liste de ses ingrédients : levure alimentaire bio, eau, huile de coco, amidon de pomme de terre bio, pulpe de tomates bio, champagne bio, huile de tournesol bio, protéine de tournesol bio, sel marin, truffe bio, épices bio : coriandre, cannelle et clou de girofle.

Comme le foie gras, le Faux Gras peut se déguster à même des toasts, ou dans des recettes plus élaborées, en tourte, velouté ou verrine. Véritable passeport pour la crédibilité du produit, le Faux Gras est même mis à l’honneur dans plusieurs recettes de David Martin, désigné « chef de l’année 2019 » par l’édition belge du guide gastronomique Gault et Millau.

Il n’est pas encore trop tard pour vous procurer du Faux Gras en ce lundi 24 décembre, puisque les enseignes Biocoop, la Vie Claire, Bio C’Bon ou encore Naturalia en proposent en rayons à un prix de 3,59€ le pot de 125g.

Foncez !

Photo : www.fauxgras.be