La ville américaine lance une campagne d'affichage sans précédent pour réduire le volume de ses déchets.

A New-York, entre les 8 millions d'habitants, les travailleurs qui se déplacent chaque jour pour leurs besoins professionnels, les touristes et les nombreux chantiers de construction, ce sont plus de 36 000 tonnes (selon l'Observer) de déchets qui sont produites chaque jour. Et depuis la fermeture en 2001 de la plus grande décharge à ciel ouvert du monde dans les environs de la ville, ses habitants doivent apprendre à mieux gérer leurs déchets. Le simple fait de mieux les trier pourrait non seulement être d'un grand bénéfice environnemental, mais aussi permettre à la ville de diminuer les taxes relatives à la gestion des ordures.

Pour cela, la municipalité a lancé la plus grande campagne de communication autour du recyclage depuis plus de 25 ans, baptisée "Recycle everything". Au programme, 5 affiches "patchwork" illustrant chacune un type de déchet : plastique, papier, aluminium… L'objectif affiché est clair, puisqu'en plus de la prise de conscience des New-Yorkais, la campagne vise surtout à doubler le taux de recyclage de la ville d'ici 2017, tout en diminuant la taxe des ordures ménagères de 60 millions de dollars par an.

De quoi encourager les administrés les plus récalcitrants.