Contribuer à sauver la planète en adoptant un mode de transport doux, tout en soignant son portefeuille : ou comment inciter à devenir écolo...

Le saviez-vous ? En France, 2% des déplacements se font à vélo. Un chiffre qui monte même à 8% à Paris (en tout cas avant le récent scandale des nouveaux Vélib’). Et si un trajet en bicyclette rime parfois avec effort et désagréments (comprendra qui est déjà arrivé en sueur au travail après un trajet de plusieurs kilomètres en deux roues), les VAE sont en train de changer la donne. Les vélos électriques autorisent en effet l’utilisateur qui les chevauche à avancer plus vite, en produisant un effort moindre, en n’émettant pas pour autant la moindre particule de CO2. Le grand public ne s’y trompe d’ailleurs pas puisqu’entre 2016 et 2017, les ventes de VAE, aidées par la prime accordée par l’Etat, ont progressé de 90% pour atteindre les 255 000 unités.

Et si le cycliste amateur trouvait une nouvelle motivation pour prendre les routes d’assaut ? Le fabricant britannique 50Cycles, spécialiste depuis 2003 des deux roues à assistance électrique, vient d’annoncer son futur modèle, le Toba, qui pourrait bien convertir de nouveaux passionnés en leur proposant de gagner de l’argent en pédalant. Cela grâce aux crypto-monnaies, dont le BitCoin est le plus fameux représentant : elles permettent des achats sur internet et dans des magasins physiques qui les acceptent, ou peuvent être échangées contre des devises on ne peut plus réelles sur des plateformes en ligne dédiées. Ou quand le virtuel devient réalité.

L’utilisateur du Toba devra pour cela connecter son vélo à une application mobile dédiée. En pédalant, l’application « minera » (le terme employé qui désigne la fabrication de monnaie virtuelle) des LoyalCoins (la devise choisie par 50Cycles) pour une valeur équivalente à environ 1,5 centimes d’euro pour chaque kilomètre parcouru. Le fabricant du Toba proposera alors à ses utilisateurs d’échanger les LoyalCoins générés contre d’autres produits qu’il propose à la vente. Via les plateformes d’échanges de monnaies virtuelles, le cycliste amateur pourra toujours troquer ses LoyalCoins contre les LiteCoins et autres Bitcoins, voire contre des espèces sonnantes et trébuchantes.

Ce nouveau vélo électrique on ne peut plus intrigant devrait arriver sur le marché en septembre prochain mais, pour l’instant, le constructeur n’a communiqué ni sur les performances de l’enfin, ni sur le prix auquel il sera proposé.