Les baguettes classiques blanches vendues par l’enseigne de distribution seront désormais uniquement issues de l’agriculture biologique, et toujours vendues 0,85€. 

Avec 78 000 tonnes de produits phytosanitaires répandus chaque année sur ses terres, la France est le champion européen de l’épandage de pesticides. Face à ce raz-de-marée, les consommateurs réagissent en se tournant de plus en plus vers l’offre de produits biologiques, à tel point qu’en 2015, les ventes de produits issus de l’agriculture biologique ont bondi de 14,7%, la plus forte hausse jamais enregistrée dans ce domaine.

Souvent montrées du doigt pour leur fâcheuse tendance à tirer les prix vers le bas sans rogner leurs marges (et donc à appauvrir les agriculteurs qui les fournissent), les grandes surfaces contribuent pourtant à diffuser largement des produits bio, qui étaient encore confidentiels voilà une quinzaine d’années. 

Monoprix continue ainsi sur sa lancée placée sous le signe du développement durable, que le distributeur a amorcé en avril dernier en annonçant la fin de la vente des oeufs de batterie dans ses magasins : désormais, toutes les baguettes classiques blanches vendues chez Monoprix seront issues de l’agriculture biologique

 

Les plus de 600 points de vente de l’enseigne écoulent chaque année 8,5 millions de ces baguettes et Pascale Cartier, directrice de l’offre alimentaire, espère bien que ce passage au tout biologique permettra de franchir la barre des 10 millions d’unités vendues annuellement. Comment ? En n’augmentant pas le prix de la baguette d’un seul centime : celle-ci coûtera en effet toujours 85 centimes d’euro. Une politique tarifaire qui voit Monoprix diminuer sa marge distributeur qu’il convient de mettre en avant, alors même que l’un des principaux reproches adressés aux produits bio est leur -supposé- prix excessif. 

Cette initiative n’est peut-être que le début d’une immense lame de fond : 6 milliards de baguettes sont en effet produites chaque année en France, et elles n’attendent qu’à être converties, elles aussi, à l’agriculture biologique...

Photo : iRubén/Flickr/CC