A intervalles réguliers, le nucléaire refait parler de lui. Cette fois, c'est un rapport encore confidentiel de l'UE dévoilé par Le Figaro qui occupe le devant de l'actualité. Selon celui-ci, les centrales françaises "manquent d'instruments de mesure sismique adaptés aux exigences post-Fukushima".

Et alors que l'on s'attendait à voir la vieillissante centrale de Fessenheim plus épinglée que les autres, celle-ci "présente moins de mauvais points dans le tableau récapitulatif du document européen". François Hollande s'est engagé à fermer la centrale alsacienne en 2016.