Adidas imagine des chaussures biodégradables qui, en plus, ont du style. 

Distancé (sur le plan médiatique en tout cas) par Nike dans la catégorie des équipementiers sportifs qui s'essaient au développement durable (souvenons-nous des maillots de football de l'Américain fabriqués à partir de bouteilles en plastique recyclé), Adidas semble décidé à refaire son retard. Après la présentation il y a moins de deux semaines, en collaboration avec l'ONG environnementale Parley, de ses maillots de football fabriqués à partir de déchets océaniques, la marque allemande vient de présenter un nouveau modèle de sneakers biodégradable !

C'est AMSilk, une compagnie allemande, qui a créé de toutes pièces le matériau de base de la chaussure : elle a cultivé dans ses laboratoires des bactéries génétiquement modifiées qui, après fermentation, produisent un dépôt qui peut être filé et tissé. Biosteel, la fibre ainsi obtenue aux capacités de résistance étonnantes, est déjà comparée à une version synthétique de la toile d'araignée. Le corps des Futurecraft Biofabrics, d'un élégant marron clair, présente une structure où filtre la lumière du jour. Au moins aussi belle que ses cousines "traditionnelles" conçues en polymères diverses, la Futurecraft Biofabrics pèse par ailleurs 15% de moins qu'elles.

Mais le vrai tour de force de cette chaussure (et le coup de génie d'AMSilk et d'Adidas), c'est qu'une enzyme spéciale a été créée, un micro-organisme qui se nourrit exclusivement de la fibre Biosteel. Concrètement, quand les chaussures sont définitivement inutilisables, il suffit de verser cette enzyme dans un évier, d'y plonger les Adidas, et d'attendre qu'elles disparaissent, après quelques heures d'activité microscopique.

S'il n'est pas la peine de chercher dès aujourd'hui ces chaussures très spéciales, puisqu'il ne s'agit que d'un prototype, Adidas envisagerait pourtant de les commercialiser au mieux dans le courant de l'année 2017

Wait and see… 

Photo : www.adidas.com